Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

ÉLECTRICITÉ

Définition

L'électricité est une forme d'énergie qui peut instantanément produire de la lumière, de la chaleur, du mouvement ainsi que véhiculer de l'information. Pour utiliser cette énergie, il existe de nombreux appareils pour la produire artificiellement : les piles, les génératrices (une dynamo par exemple), les centrales de production (hydraulique, nucléaire …).

Les différents types de production d’électricité sont :

  • Les énergies renouvelables :

- L’éolien

- Le solaire photovoltaïque

- Le solaire thermique

- Le bois

- La géothermie

- L’hydroélectricité

  • Les énergies fossiles :

- Le gaz naturel

- Le propane

- Le fioul

- Le charbon

Nos Conseils

  • Pour une installation idéale : il est important de respecter les principes et les normes en vigueur.

     

    Le disjoncteur principal

    Il commande toute l'installation et sert à la mettre hors tension en cas de court-circuit ou d'appel d'une puissance supérieure à celle de votre abonnement. Il fixe la puissance maximale dont vous disposez : son réglage correspond au tarif que vous avez choisi. Si vous dépassez cette puissance (surcharge), il coupe le courant. Votre disjoncteur sert aussi à mettre hors tension manuellement en cas d’intervention sur votre installation.

     

    Le circuit électrique commandé depuis un tableau électrique

    • un circuit pour chaque appareil de type lave-linge, chauffe-eau,

    • un circuit spécialisé pour les prises et les points d’éclairage,

    • un circuit réservé pour la salle de bain.

     

    Les coupe-circuits

    Reliés à chacun de vos appareils, ils protègent votre installation en coupant le courant en cas d'échauffement ou de court-circuit. C'est ce qui se passe quand les plombs (désormais non autorisés en logement neuf) ou les fusibles sautent. Dans les installations récentes, les dispositifs différentiels vous protègent encore plus efficacement contre tout défaut d'isolement en détectant la moindre fuite de courant.

     

    Fils électriques et prises

    Les fils électriques doivent être de la bonne section, car celle-ci est fonction de l'intensité du courant (mesurée en ampères A). La distribution se fait :

    • soit en saillie : les fils passent dans des goulotte ; solution peu esthétique,

    • soit encastrée : les fils sont passés dans des gaines noyées dans le mur ou dans le sol.

     

    Salle d’eau et électricité

    Dans toutes les salles d'eau, il y a des règles de sécurité très strictes à respecter. Seul un professionnel peut intervenir pour changer l'emplacement des prises ou des sources lumineuses. La norme C15100 distingue quatre volumes auxquels il faut se référer absolument.

    • Volume 0 : Aucun appareil électrique ne peut y être installé, c'est votre baignoire ! Ne pas utiliser de sèche-cheveux, rasoir électrique etc.

    • Volume 1 : Jusqu'à 2,25 m au-dessus du fond de la baignoire ou du bac à douche. Dans cet espace, vous pouvez uniquement installer votre chauffe-eau protégé contre les projections d'eau. Les interrupteurs, prises de courant, ou éclairage sont interdits dans ce volume.

    • Volume 2 : Vous pouvez uniquement y installer des appareils de chauffage et d'éclairage à double isolation (de type classe 2), protégés contre les projections d'eau et portant la marque NF. Les luminaires doivent être à au moins 0,60 m de la baignoire ou du bac à douche et porter simultanément les symboles "double isolation" et "protection contre l'eau ou Ipx3".

    • Volume 3 : Dans ce volume, en plus des appareils de classe 2, vous pourrez installer ceux de classe 1 (lave-linge, sèche-linge) portant la marque NF, reliés obligatoirement à une prise de terre et protégés contre les chutes verticales de gouttes d'eau.

     

    Les risques électriques

    Ils viennent de l'aspect obsolète de votre installation électrique.

    • Une installation qui n'est plus aux normes : Votre tableau électrique du logement doit comporter un dispositif qui disjoncte dès qu'une situation à risques se présente. Si vous avez encore des fusibles en porcelaine avec des fils en plomb qui fondent en cas de court-circuit, il faut refaire votre installation sans tarder.

    • La terre qui n'est pas distribuée dans le logement : Pour s'en rendre compte, vérifier que vos prises de courant comportent 2 trous (plots femelles) + 1 téton métallique (1 plot mâle ).

Question/rÈponse

  • Comment savoir si mon installation est conforme?

    Refaire ou concevoir une installation électrique, dans la construction neuve ou la rénovation, est un chantier potentiellement dangereux si le travail est mal effectué, tant pour l'installateur que le particulier. En cas de doute faire appel à des professionnels et ne jamais toucher à son installation soi-même. Pour vous assurer du bon état de votre installation électrique et savoir si votre installation est encore adaptée à vos besoins actuels, les professionnels de l'électricité vous proposent différents services :

     

    • Le Diagnostic Confiance Sécurité : Ce bilan réalisé par un spécialiste d'un organisme indépendant mandaté par Promotelec (Association à but non lucratif chargée de promouvoir la sécurité des installations électriques intérieures) vous garantit un diagnostic impartial et de qualité. Ce diagnostic est conçu et soutenu par Promotelec/Consuel, EDF, les fabricants et grossistes en matériel électrique et les installateurs électriciens.

    • Le certificat de conformité : Le Consuel réalise des contrôles pour Promotelec afin de s'assurer du respect des prescriptions techniques exigées par leurs labels.

     

    Pour les particuliers :

    > Si vous intervenez sur votre installation électrique, vous devez la faire agréer par un organisme habilité. Utilisez uniquement du matériel portant la marque NF.

    > Si vous le faite faire par un installateur agréé l’attestation de conformité est établie par écrit et sous sa responsabilité.

    > Dans un immeuble collectif l’installateur doit établir l’attestation de conformité pour chaque comptage des installations électriques, sur une formule CERFA N°55.1205.

     

    Comment choisir son abonnement EDF pour maîtriser sa consommation ?

    Choisir la puissance dont vous avez besoin (entre 3 et 15 kW) :

    • 3 kW petit électroménager (lampe, aspirateur, réfrigérateur),

    • 6 kW mise en marche simultanée de gros appareils (lave-linge , four),

    • 9 kWh : permet de faire fonctionner de gros appareils ménager dans une logement de grande surface (machine à laver, cuisinière, lave-vaisselle...),

    • 12, 15, 18 kWh : pour les logements ayant une grande surface et utilisant le chauffage électrique.

     

    Choisir son option tarifaire en fonction de vos habitudes quotidiennes :

    • L’option « heures creuses » : l’électricité est au tarif réduit la nuit entre 23h00 et 7h00 du matin.

    • L’option « Tempo » : le prix de l’électricité varie en fonction des jours de l’année.

     

    Attention votre consommation dépend également de l’isolation de votre logement et de votre équipement de chauffage.

    Renseignez-vous également sur tous les appareils permettant de réduire vos coûts tels que les délesteurs, les interrupteurs horaires. Pensez lors de l’achat de votre électroménager à vérifier le degré de consommation des appareils. L’étiquette énergie donne un barème de A (économe) à G (très gourmand).

     

    Pour les consommateurs, que change l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence depuis juillet 2007 ?

    Pour les particuliers, ce changement est surtout une liberté de choix qu'ils n'avaient pas avant. L'ouverture du marché de la fourniture de l'électricité et du gaz donne la possibilité à chacun de pouvoir changer librement de fournisseur. Cette mise en concurrence est déjà en place dans de nombreux pays Européen.

     

    Sur quels critères se baser pour choisir son opérateur ?

    Bien comparer pour bien choisir car l'ouverture du marché de l'énergie entraîne la multiplication du nombre d'offres (une dizaine d’offres actuellement sur le marché français). Pour bien choisir, il faut bien sûr comparer les prix de l'abonnement et des consommations mais aussi les moyens de production ; bien lire les contrats). Un fournisseur qui commercialise de l'électricité produite à partir d'une centrale à gaz ou à charbon risque d'augmenter très rapidement ses tarifs, car les matières premières fossiles ont une inflation très importante depuis quelques années. D'autres critères peuvent être pris en compte comme la durée de l'engagement, les frais de résiliation, le prix des appels aux services clients, etc.

     

    Au niveau des tarifs, qu'est-ce qui change ?

    Avant, les prix de l'électricité et du gaz étaient fixés par l'Etat, d'où l'appellation de tarifs réglementés ou administrés. L'ouverture du marché de l'énergie voit l'émergence de nouvelles offres, les offres de marché. Ainsi, chaque fournisseur en électricité ou en gaz peut fixer seul le prix de l'abonnement et celui du kW, qui correspond à la partie variable des factures.

     

    Peut-on être autonome en électricité ?

    Un système autonome peut être relié uniquement à une éolienne ou à une combinaison solaire/éolienne. Toutefois, dans certains lieux moins venteux, le solaire peut être une nécessité comme complément.

RÈglementation

    • La norme NF C15-100 régit les installations électriques dans l’habitat individuel et collectif pour les bâtiments neufs et pour la rénovation d’installations électriques.

    • Depuis le 24 mars 2010, toutes les nouvelles installations raccordées au réseau public de distribution d’électricité doivent faire l’objet d’une attestation de conformité visée par le Consuel.

    • Diagnostic de sécurité électrique obligatoire, décret du 22 avril 2008 publié au JO du 24 avril 2008. Depuis le 1er janvier 2009 en cas de vente de logement, il est nécessaire que le vendeur fournisse à l’acquéreur un état relatif à l’installation intérieure d’électricité si celle-ci a plus de 15 ans.

Plus d'infos

  • EDF : des conseillers font le point avec vous au moment de l’abonnement.

  • Les Espaces Info Energies : dispositif d'information sur la maîtrise de l'énergie pour le grand public. Des conseillers Info énergies informent gratuitement le grand public sur les aides financières, les solutions existantes en matière d'économies d'énergie...

Adresses utiles

Galerie d'images

Partager