Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

BALCON

Définition

« Plate-forme à hauteur de plancher formant saillie sur la façade, et fermé par une balustrade ou un garde-corps. Contrairement à une terrasse ou à un perron, un balcon n’est accessible que de l’intérieur du bâtiment. »
Dicobat

Leur saillie sur le nu de la façade est souvent limitée à 0,80 m, la construction de leur plate-forme en surplomb du domaine public est rarement autorisée à moins de 4,50 m du sol.

La surface des balcons comme des loggias et terrasses fait partie de la surface de plancher hors -œuvre brute, mais est exclue de la surface de plancher hors-œuvre nette.

D’un point de vue constructif, la construction de balcons en béton armé fait l’objet de règles strictes ; en particulier, à l’armature de la partie saillante d’un balcon doit correspondre une armature de profondeur au moins égale, ancrée dans la dalle du plancher.
Un balcon doit comporter une étanchéité et une isolation si une habitation se trouve en dessous de ce dernier.

Balcon et vues.
Dans le cadre d’un alignement d’habitations, la création d’un balcon peut induire des vues obliques chez votre voisin suivant l’emplacement de ce dernier. Si c’est le cas, le règlement d’urbanisme de votre commune peut vous obliger à créer simultanément un pare-vue avec des dimensions règlementaires.

Nos Conseils

  • Dans le cadre d’une réhabilitation, la création d’un balcon doit faire l’objet d’une déclaration de travaux auprès de votre commune, même si celui-ci n’est pas compté comme surface habitable.

    Balcon et usages
    Si vous habitez un immeuble collectif, vous ne pouvez pas entreposer tout ce que vous voulez sur un balcon. Son usage est souvent soumis au règlement général de l’immeuble ou de la copropriété.
    Vous ne pouvez pas en outre fermer votre balcon ou le transformer en loggia.

    Vous êtes dans l’obligation de veiller au bon entretien de votre balcon, de vous assurer notamment que l’évacuation des eaux pluviales ne soit pas bouchée (notamment par les feuilles mortes des plantations).

    Le garde-corps ou rambarde d’un balcon est de 1m, qu’il soit ajouré ou maçonné.

Question/rÈponse

Partager