Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

CLOISON

Définition

Paroi légère servant à former des divisions intérieures non portantes d’un bâtiment. Les différents types de cloison :

  • Dans les constructions neuves :

- cloison en carreaux de plâtre (avec ou sans armature en métal),

- cloison en BA 13 (plaque de plâtre de 13 mm).

  • Dans les constructions anciennes :

- cloison en brique,

- cloison en machefer,

- cloison composite avec une structure en bois + remplissage (plâtre…).

  • Autres types de cloisons moins utilisées mais qui permettent de moduler un espace (ex. transformer une grande pièce en deux pièces) :

- cloison sèche démontable ou amovible
- cloison mobile 
- cloison extensible 
- claustra d'intérieur
- cloison japonaise.

L’épaisseur courante d’une cloison dans une construction neuve est de 5 à 7 cm. Plus la cloison est épaisse, plus l’isolation phonique est bonne. Il faut toujours faire attention à la valeur acoustique de la cloison qui déterminera le confort de votre logement. D’autre part, les cloisons doivent être hydrofuges (les plaques de plâtres sont bleues) dans les pièces humides (sur toute la hauteur dans une salle de bain).

Nos Conseils

  • Avant de chercher une entreprise pour abattre une cloison, il faut se renseigner sur les autorisations nécessaires. Elles sont de plusieurs types selon que vous êtes propriétaire ou locataire, et dépendent de la nature des travaux envisagés.
     
    Si vous êtes locataire
    Ne rien entreprendre sans l'autorisation de votre propriétaire car il peut exiger de retrouver le logement, à la fin du bail, tel qu'il était à votre arrivée. Pour tous travaux, une autorisation écrite est obligatoire sous peine de poursuite. Il est possible que le propriétaire prenne une partie des travaux en charge. Mais vous ne pouvez pas l'exiger. L’arrangement est à établir par écrit. Enfin, assurez-vous que les travaux projetés n'enfreignent pas le règlement de copropriété.
     
    Si vous êtes propriétaire d'un appartement
    Les autorisations de travaux en copropriété dépendent des notions de parties communes et de parties privatives. Si vous êtes propriétaire d'un logement en copropriété, vous pouvez faire ce que vous voulez à condition que les réalisations ne touchent pas directement ou indirectement le gros œuvre (les éléments de structure porteuse) et les parties communes de l'immeuble.

Question/rÈponse

  • Puis-je démolir une cloison ?

    On peut la démolir sans autorisation de la copropriété si :

    • elle n'est pas porteuse,

    • elle ne reprend aucune structure,

    • elle sert à la division de l'appartement.

     

    ATTENTION : une cloison non porteuse peut devenir porteuse dans le temps, cela est très fréquent dans l’habitat ancien.


    Comment isoler correctement deux pièces mitoyennes ?

    La solution technique consiste à renforcer l’isolation des parois par lesquelles le bruit se transmet : en premier lieu, la paroi qui vous sépare de votre voisin et, éventuellement, les parois latérales appuyées sur cette cloison séparative. Deux types de renforcement existent :

    • Les complexes de doublage à coller ;
    • Les parements sur ossature métallique.

     

    Certaines situations complexes (habitat ancien, voisinage bruyant) nécessitent la consultation d’un spécialiste qui vous évitera souvent des travaux inefficaces.

Plus d'infos

Pour des questions plus techniques, n’hésitez pas à faire appel à un architecte conseiller du CAUE de votre département qui vous aidera à concevoir votre projet sur le plan technique, architectural et réglementaire.

Galerie d'images

Partager