Les espaces ouverts sont-ils l'avenir du Grand Paris ?
Cycle espaces ouverts
Le 30/06/2011
Réfléchir à l'organisation de la métropole par l'armature des espaces ouverts n'est-il pas l'occasion d'imaginer un autre récit pour le devenir de l'Île-de-France ?

Que sont les espaces ouverts ? La définition des espaces ouverts peut s'appuyer sur le terme anglo-saxon proposé par Ana Louisa STRONG en 1968 qui les définit selon 4 items : 

- une zone à l'intérieur ou à la périphérie d'une région urbaine,

- où la nature prédomine soit en raison de l'état initial soit par une action d'aménagement ou d'abandon,

- ils peuvent revêtir des formes diverses : taille, urbain ou rural, permanent ou éphémère… 

- ils assurent des fonctions variées et complémentaires : esthétique, économique, écologique, récréative… 

 

Aujourd’hui, la notion d’espaces ouverts est plus communément employée selon 4 acceptions : 

- environnementale, privilégiée par l'IAU : espaces de pleine terre de sol vivant,

- paysagère : espaces ouverts à la vue y compris minéralisés,

- sociale : ouverts au public par opposition au privé,

- naturaliste : ensemble des milieux naturels non boisés.

 

Les espaces ouverts sont-ils la clé de l'aménagement durable ? L'une des réponses est qu'ils assurent des services non substituables par l'espace bâti, que ces espaces fournissent des ressources diverses, renouvelables, indispensables à la structuration et à l'équilibre de l'espace bâti. Leur qualité de pouvoir fournir des services - écologiques, sociaux, économiques etc.- est essentielle au territoire et aux habitants. Reste à préciser que chaque région, chaque territoire dispose de ses caractéristiques propres et permet de développer un génie des lieux et des gestions différenciées. Ces espaces sont ainsi multifonctionnels. 

 

La reconnaissance de la valeur des espaces ouverts, dans leur complémentarité avec l'espace bâti, est indispensable pour lutter contre une urbanisation consommatrice d'espaces. Mais cette inversion du regard, ce travail sur la fabrication du lien entre des morceaux fragmentés d'urbanisation ne permet-il pas aussi d'inventer d'autres projets ? 

 

En réponse à la question première de cette soirée-débat, les espaces ouverts sont-ils l'avenir du Grand Paris, trois tables rondes ont été animées :

> Quelles réponses apportent les espaces ouverts aux défis du XXIème siècle ? 

> Nouvelles pratiques, nouveaux acteurs : pour quelles richesses ?

> Que faut-il faire pour mieux asseoir le développement du Grand Paris sur les espaces ouverts ? 

 

Rretouvez l'ensemble des échanges dans la restitution téléchargeable ou écoutez les débats sur France Culture.

Documents à télécharger

Partager