Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

MUR

Définition

Paroi d’allure verticale, relativement épaisse. Dans un bâtiment, les murs désignent des parois porteuses. Cet ouvrage de maçonnerie sert à enclore un espace, à constituer les côtés d’une construction et à en supporter les étages. Il est traditionnellement en béton coffré, en préfabriqué ou en parpaing. Le coût varie en fonction du matériau utilisé ainsi que de l’isolant ajouté. (Source Dicobat)

On distingue les murs de fondations ou de soubassement, les murs de façade (murs portants ou gros-murs) et les murs de refend intérieur (ou mur porteur). A l’exception de ces derniers, toutes les parois verticales de distribution des locaux intérieurs d’un logement sont des cloisons.

Hors des bâtiments, on trouve les murs de clôture (mur délimitant un espace extérieur), les murs de soutènement (sert à contrebuter des terres en remblai), les murs d’appui et les murets. Ces derniers peuvent être mitoyens.

Nos Conseils

  • Avant de contacter une entreprise pour abattre un mur, il faut se renseigner sur les autorisations nécessaires selon la nature des travaux envisagés.

     

    Si vous êtes locataire

    Ne rien entreprendre sans l'autorisation de votre propriétaire car il peut exiger de retrouver le logement, à la fin du bail, tel qu'il était à votre arrivée.

    Pour les gros travaux (percer un mur), son autorisation écrite est obligatoire sous peine de poursuite.

    Il est possible que le propriétaire prenne une partie des travaux en charge. Mais vous ne pouvez pas l'exiger. L’arrangement est à établir par écrit.

    Enfin, assurez-vous que les travaux projetés n'enfreignent pas le règlement de copropriété.

     

    Si vous êtes propriétaire ou locataire d'un appartement

    Les murs porteurs sont des parties communes qui pour tout changement nécessitent l’autorisation de la copropriété.

    Si vous êtes propriétaire ou locataire d'un logement en copropriété, vous devez vérifier que les réalisations prévues dans votre logement ne touchent pas directement ou indirectement le gros œuvre (éléments de structure) et les parties communes de l'immeuble.

     

    Attention ! En cas de travaux affectant les parties communes, vous devez demander l'avis de l'assemblée des copropriétaires.

Question/rÈponse

  • Qu’est ce qu’un mur de soutènement ?

    Il sert à contrebuter des terres en remblai et à éviter leur éboulement; il comporte à la base un soubassement en empâtement.

     

    Puis-je démolir un mur porteur ?

    Le mur porteur contribue à la stabilité de l'immeuble :

    • il supporte les planchers et les murs des étages supérieurs,

    • il sert de contreventement, (consolidation par triangulation à l’aide de pièces obliques visant à empêcher toute déformation par poussée horizontale).

    • il supporte la charpente de la toiture.

     

    Pour ouvrir ou démolir un mur porteur il faut :

    • faire appel à un bureau d'études structure et le compléter éventuellement par un bureau de contrôle

    • demander obligatoirement l'autorisation de la copropriété car un mur porteur appartient à la copropriété.

     

    Attention ! une cloison non porteuse peut devenir porteuse dans le temps.

Plus d'infos

Pour des questions plus techniques, n’hésitez pas à faire appel à un paysagiste-conseiller du CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement] de votre département qui vous aidera à réaliser votre projet sur le plan technique, architectural et réglementaire.

Galerie d'images

Partager