Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

PLAFOND

Définition

Paroi horizontale supérieure apparente d’un local, d’un escalier ou d’une pièce (dicobat). Le plafond est la partie visible du plancher haut d’un étage.

On peut les classer en 4 catégories :

  • le plafond à ossature apparente (ou dit à caissons) : constitué par la sous face des solives et des poutres,

  • le plafond de plâtre armé : est un enduit à parment plan en sous-face du plancher de l’étage supérieur et solidaire de celui-ci,

  • le plafond fixé : ouvrage de plaques de plâtre à parement cartonné, clouées ou vissées sous les solives des planchers

  • le plafond suspendu (dit  faux-plafond) construit sous le plancher à une certaine distance. Il se compose d’une ossature métallique habillée de matériaux légers plaques de plâtre, dalles acoustiques…

En complément il existe encore bien d’autres plafonds tels que le plafond acoustique, le plafond flottant, le plafond chauffant etc… (dicobat).

Question/rÈponse

  • Comment isoler phoniquement mon plafond des bruits de voisinage ?
    Il s’agit de bruit solidien ou bruit d’impact. La plupart des cheminements des bruits émis ont à la fois un parcours aérien et solidien. La propagation des bruits d'un local à un autre  se décompose en 3 types de transmissions : les transmissions directes, les transmissions latérales et enfin les transmissions parasitaires. La solution idéale pour remédier à ce genre de problème est tout d’abord de demander aux voisins de faire attention (solution à l’amiable). La solution la plus envisageable est de mettre en place une contre cloison à un isolant et un faux-plafond acoustique lui aussi désolidarisé du plafond/plancher existant.
     
    En cas de fuite d’eau, que faire ?
    Au niveau du plafond, l’apparition de tâches d’humidité relève souvent d’une fuite au niveau des canalisations d’eau. De telles tâches peuvent aussi apparaître et s’amplifier en période de pluie en raison d’infiltrations au niveau de la toiture. Vérifier également l’aération de votre logement.
     
    Peut-on chauffer son logement par le plafond ?
    Le plafond peut intégrer un chauffage par rayonnement. C’est un mode d’échange de chaleur qui utilise des ondes infrarouges comme vecteur de transfert. En effet, deux corps ou deux objets de températures différentes rayonnent naturellement l’un vers l’autre et il convient de retenir que les flux de chaleur vont toujours de l’élément le plus chaud vers l’élément le plus froid.
    En matière de chauffage, le rayonnement émis dans l’ambiance par le plafond ou le plancher se transforme en chaleur au contact d’un objet, d’une personne ou d’une autre paroi plus froide. Toutes les surfaces ainsi chauffées rayonnent à leur tour et transmettent leur chaleur à l’ambiance, créant ainsi des conditions de confort optimum pour l'occupant.

RÈglementation

    • Hauteur sous plafond - Annexe 2 de l’arrêté du 10 juin 1996 : Les normes minimales d’habitabilité (NMH) sont  définies pour les logements acquis et améliorés : « la hauteur sous plafond des pièces principales, des pièces isolées et de la cuisine est égale au moins à 2,30 mètres ».

    • Article R. 111-2 du Code de la Construction et de l’Habitat : La surface habitable ne tient compte « ni des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètre» ni «de la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages terrasses, loggias, balcons, etc.». Il est donc clair que la réglementation ne fait pas de la hauteur des pièces un critère suffisant à lui seul pour distinguer entre les surfaces habitables et les surfaces annexes ; il faut tout autant tenir compte de la destination des pièces et des aménagements effectués. Ainsi, les parties de locaux dont la hauteur sous plafond se situe entre 1,80 m et 2,30 m ne sont pas assimilables à des surfaces annexes du seul fait de leur faible hauteur.

    La hauteur sous plafond de 2,30 mètres indiquée par les NMH ne peut être comprise que comme une norme de hauteur moyenne qui est à apprécier sur l’ensemble du logement.

Plus d'infos

Pour des questions plus techniques, n’hésitez pas à faire appel à un architecte conseiller du CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement] de votre département qui vous aidera à concevoir votre projet sur le plan technique, architectural et réglementaire.

Partager