Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

POMPE À CHALEUR

Définition


La pompe à chaleur est une machine thermodynamique destinée à assurer le chauffage d’un local ou d’un système à partir d’une source de chaleur externe dont la température est inférieure à celle du local ou du système à chauffer.
Plus simplement, une pompe à chaleur permet de prélever de la chaleur dans le milieu ambiant (sol, air  ou nappe d’eau) et de la restituer, par l’intermédiaire d’un générateur, à un niveau plus élevé à l’intérieur du logement.
On distingue :

  • les pompes à chaleur géothermiques* (géothermale ou géosolaire) qui utilisent l’énergie emmagasinée dans le sol ou l’eau à faible profondeur, cette chaleur provient pour l’essentiel du rayonnement solaire.
  • Les pompes à chaleur aérothermiques qui puisent dans la chaleur dans l’air

* La géothermie au sens strict concerne l’exploitation de l’énergie thermique des couches profondes de l’écorce terrestre. En région Ile-de-France, l’exploitation de l’aquifères du Dogger (2000 mètres de profondeur) est utilisé pour le chauffage urbain de certaines communes.

Question/rÈponse

  • Quels sont les diférents types de pompe à chaleur ?
    Il existe différents types de pompes à chaleur (PAC) que l’on caractérise selon la nature du milieu dans lequel on prélève la chaleur (air, eau ou sol) et selon le vecteur d’émission de la chaleur (air ou eau).

    • Les PAC sur sol :  c’est le sol qui constitue la source de chaleur externe.

    Dans cette catégorie il existe différents types de pompes à chaleur : A capteurs horizontaux enterrés à faible profondeur ou à capteurs verticaux (sonde géothermique) ce qui nécessite un forage.

    En fonction du type de capteurs, il existe différentes technologies dont la principale différence tient à la nature des fluides circulant dans les capteurs et les émetteurs de chauffage (sol/eau, eau/eau, sol/sol)
    La pompe à chaleur prélève la chaleur dans le sol et la transfère à un niveau de température plus élevé dans le circuit d’eau chaude de l’installation de chauffage.
     

    • Les PAC sur eau de nappe : c’est l’eau des nappes aquifères superficielles captée par forage qui constitue la source de chaleur externe. La pompe à chaleur prélève la chaleur dans l’eau et la transfère à un niveau de température plus élevé dans le circuit d’eau chaude de l’installation de chauffage.

     

    • Les PAC sur air (aérothermiques): c’est la chaleur prélevée dans l’air extérieur, ou intérieur, qui est restituée à un niveau plus élevé, dans l’air ambiant du logement ou dans le circuit d’eau chaude de l’installation du chauffage. Cette solution est simple à mettre en œuvre mais plutôt destinée aux régions où l’hiver est doux.

  • Peut-on installer une pompe à chaleur dans une maison déjà construite ?

    L’installation est tout à fait possible lors d’une rénovation, seul le choix du système de chauffage intérieur (radiateurs ou plancher chauffant) déterminera l’importance des travaux à effectuer.

     

  • Comment choisir le type de pompe à chaleur adapté à votre logement ?

    La taille du terrain, la nature du sol, le climat, le type de projet : construction neuve ou rénovation, le niveau de performance attendu… autant de critères qu’il convient de prendre en compte pour choisir le modèle de pompe le plus adapté à votre situation.

     


  • Le chauffage est-il assuré quel que soit le climat ?
    C’est la chaleur stockée dans le sol à faible profondeur et toujours renouvelée par le soleil et la pluie qui est utilisée  et qui permet ainsi au chauffage géothermique de fonctionner quel que soit le climat, l’altitude ou l’ensoleillement. Toutefois la zone climatique et la nature du sol  devront être prises en compte pour choisir le système le plus adapté. On évitera par exemple de choisir une pompe aérothermique dans les régions où le climat est rigoureux.
     


     

  • Quelle économie ?

    Si l’énergie du sol est gratuite, il ne faut pas oublier que pour fonctionner la pompe à chaleur utilise de l’électricité. Pour 1kWh consommé, une pompe à chaleur produit en moyenne 2 à 4 KWh. La consommation électrique varie également en fonction du type de PAC choisi.

     

  • Quelles sont les aides financières ?

    L’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) peut accorder une prime et/ou une subvention évaluées en fonction de vos ressources et de la région.

    EDF peut délivrer une prime et accorder un prêt à taux réduit.

    Certains types de PAC bénéficient d’un crédit d’impôt, vérifier si l’équipement choisi est éligible sur le site www.impôts.gouv.fr

     

Plus d'infos

Organismes à consulter :
  • le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de votre département
  • l’Espace Info-énergie ou l'Agence locale de l'énergie proche de chez vous
  • l’ADEME
  • l’Association des maîtres d’ouvrage en géothermie

 

Sites de référence :


http://www.ademe.fr/
 

Adresses utiles

Partager