Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

Définition


La technologie photovoltaïque est une des formes de l’énergie solaire, elle permet de produire de l’électricité à partir de la lumière. Elle utilise la  propriété de certains matériaux comme le silicium, appelés semi-conducteurs, qui ont la capacité de générer de l’électricité quand ils reçoivent de la lumière.
Une cellule photovoltaïque est un petit composant électronique à base de silicium, exposée à la lumière, la cellule absorbe l’énergie des photons lumineux, ceux-ci mettent en mouvement des électrons dont la circulation constitue le courant électrique.
Les cellules photovoltaïques sont assemblées en série pour constituer des modules (ou panneaux) capables de fournir plus de tension.

Attention :  Le photovoltaïque se distingue du solaire thermique qui ne produit pas de l'électricité mais transforme le rayonnement solaire en chaleur. Le solaire thermique est utilisé pour produire de l'eau chaude sanitaire ou alimenter un système de chauffage, il complète parfaitement les applications photovoltaïques.
 

Nos Conseils


  • Comment réussir l’intégration des capteurs ?

    L’intégration architecturale des capteurs est un point important qui doit être pris en compte au moment de l’élaboration du projet (esthétique du bâtiment, volet paysager du permis de construire). Leurs dimensions, leur poids, leur aspect, leur inclinaison, leur mode de pose sont autant de critères qui permettent de choisir leur localisation. La pose se fait souvent en toiture, les capteurs peuvent être, soit fixés directement sur la  couverture, soit intégrés à la couverture existante. Les capteurs prennent alors la place du matériau de couverture, comme une fenêtre de toit. L’intégration des modules permet de bénéficier du tarif d’achat le plus élevé.
    Mais il existe beaucoup d’autres possibilités, en façade, en auvent, au sol…
    Consultez un architecte-conseiller du CAUE pour rechercher une solution architecturale satisfaisante.
     
     
     

Question/rÈponse


  • Quelles sont les applications les plus courantes ?
     
    Le système photovoltaïque en site isolé, qui permet de produire de l’électricité quand le raccordement au réseau de distribution n’est pas possible ou trop coûteux. L’électricité produite est stockée dans des batteries d’accumulateurs pour pouvoir l’utiliser le soir ou les jours où le soleil est faible.
     
    Le système photovoltaïque connecté au réseau, qui permet de produire partout de l’électricité de manière non polluante. Le courant produit est transformé en courant alternatif par un onduleur pour être, soit consommé par les appareils en fonctionnement, soit injecté dans le réseau de distribution. Un compteur mesure l’énergie fournie au réseau, si la production dépasse la consommation, le courant est racheté par la compagnie d’électricité.
     
     

     


  • Faut-il un ensoleillement important ?
     
    Plus la lumière est intense, plus la production d’électricité est grande. Par temps nuageux, la puissance électrique diminue, votre installation produira  donc moins à Lille qu’à Nice (1m2 de capteurs produira 100 kWh par an à Lille et 120 kWh à Nice).
    Il faudra la dimensionner en conséquence.
     

     


  • Quelle surface de capteurs ?
     
    10 m2 de capteurs produisent environ 1000 KWh par an, 20 à 25 m2 seront donc nécessaires pour subvenir aux besoins d’une famille de 4 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire).
     

     


  • Quelles autorisations ?

    Dans tous les cas, l’installation de panneaux solaires doit respecter les règles d’urbanisme en vigueur du secteur concerné.
    . S’il s’agit d’une construction neuve, le dossier de permis de construire devra mentionner l’emplacement, la surface des capteurs et tous les éléments permettant d’apprécier les caractéristiques de l’installation.
    . S’il s’agit d’une construction existante, c’est le régime de la déclaration préalable qui s’applique.
    Si vous êtes dans un secteur protégé, (abords de monument historique, site inscrit ou classé, AVAP, ZPPAUP, secteur sauvegardé) l’installation est soumise à l’accord de l’ABF.  Prenez contact avec l’architecte-conseiller du CAUE pour étudier au mieux l’intégration architecturale.
     

     


  •  Quelles sont les aides financières ?
     
    Depuis le 1er septembre 2014, les installations solaires photovoltaïques ne bénéficient plus du crédit d’impôt (nouvellement appelé CITE Crédit Impôt Transition Energétique – cf Art. 200 quater du Code général des impôts)
    D’autres possibilités d’aides existent, soit au niveau national comme l ' Eco-prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit, ou au niveau local grâce à des dispositifs mis en place par les collectivités (région, département, collectivités locales …)
    Contactez le conseiller Info énergie le plus proche de chez vous.
     

     

     


  • Est-ce vraiment économique ?
     
    Le photovoltaïque est une technologie encore chère aujourd’hui, mais dont les coûts n’ont pas cessé de diminuer depuis 20 ans.  L’investissement initial reste élevé, mais, produire de l’énergie sans polluer et sans produire de gaz à effet de serre est un critère non pris en compte dans le bilan économique global.
    Les tarifs d’achats photovoltaïques sont garantis sur une durée de 20 ans et permettent de rentabiliser l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. Il existe plusieurs niveaux de tarifs en fonction de la nature et de la puissance de l’installation. Les tarifs sont actualisés tous les trimestres par la Commission de régulation de l’énergie.
     

     

Plus d'infos

Orgnaismes à consulter :
  • l’Agence locale de l'énergie ou l’espace info énergie (EIE) de proximité
  • le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de votre département
  • le STAP de votre département
Sites de référence :
 

Adresses utiles

Partager