Abécédaire du particulier

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

SOLAIRE THERMIQUE

Définition

L’énergie solaire, gratuite, inépuisable et non polluante, offre de multiples possibilités : eau chaude sanitaire, chauffage, climatisation …

Le solaire thermique ne produit pas de l'électricité mais transforme le rayonnement solaire en chaleur, à la différence du solaire photovoltaïque qui convertit la lumière en électricité. Ce sont les capteurs solaires qui permettent de convertir le rayonnement solaire en chaleur. L’application la plus répandue est la production d’eau chaude sanitaire en habitat individuel ou collectif, mais les capteurs solaires thermiques peuvent également alimenter un système de chauffage. Une source d’énergie d’appoint est le plus souvent nécessaire pour compléter la production solaire.

 

Nos Conseils


  • Pour réussir l’intégration des capteurs.
    L’intégration architecturale des capteurs est un point important qui doit être pris en compte au moment de l’élaboration du projet (esthétique du bâtiment, volet paysager du permis de construire). Leurs dimensions, leur poids, leur aspect, leur inclinaison, leur mode de pose sont autant de critères qui permettent de choisir leur localisation. La pose se fait souvent en toiture, les capteurs peuvent être, soit fixés directement sur la  couverture, soit intégrés à la couverture existante. Les capteurs prennent alors la place du matériau de couverture, comme une fenêtre de toit. L’intégration des modules permet de bénéficier du tarif d’achat le plus élevé.
    Mais il existe beaucoup d’autres possibilités, en façade, en auvent, au sol… Consultez un architecte-conseiller du CAUE pour rechercher une solution architecturale satisfaisante.
     
     

Question/rÈponse


  • Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?
     
    Un chauffe-eau solaire est un dispositif qui assure la production d’eau chaude sanitaire en utilisant l’énergie solaire. Il se compose de capteurs solaires reliés à un ballon de stockage par des canalisations isolées, et de composants associés.
    La fonction d’un capteur solaire est de convertir le rayonnement solaire en chaleur. La chaleur produite est véhiculée par un fluide caloporteur qui la transmet à son tour à un ballon de stockage. Un chauffe-eau solaire peut couvrir 50 à 70% des besoins annuels.
     

     


  • Qu’est-ce qu’un système solaire combiné ?
     
    C’est un système de capteurs solaires thermiques qui permet de couvrir une partie des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Différents types d’installation existent, notamment le Plancher solaire direct (PSD  ®), marque commerciale d’un système qui associe des capteurs solaires thermiques et un plancher chauffant basse température. La chaleur produite est véhiculée par un fluide caloporteur qui la transmet aux tuyaux du plancher chauffant ou au ballon d’eau chaude.
     

     

  • Un permis de construire est-il nécessaire ?
     
    . S’il s’agit d’une construction neuve, le dossier de permis de construire devra mentionner l’emplacement, la surface des capteurs et tous les éléments permettant d’apprécier les caractéristiques de l’installation.
    . S’il s’agit d’une construction existante, c’est le régime de la déclaration préalable qui s’applique.
    Si vous êtes dans un secteur protégé, (abords de monument historique, site inscrit ou classé, AVAP, ZPPAUP, secteur sauvegardé) l’installation est soumise à l’accord de l’ABF. 
    Dans tous les cas, l’installation de panneaux solaires doit respecter les règles d’urbanisme en vigueur du secteur concerné.
    Prenez contact avec l’architecte-conseiller du CAUE pour étudier au mieux l’intégration architecturale.
     

     


  • Quelles sont les aides financières possibles ?
     
    De nombreux dispositifs existent, mais peuvent être liés à vos conditions de ressources, à la localisation de votre projet ou à la nature des travaux.
    Les principaux dispositifs existants au niveau national sont : le crédit d’impôt, (appelé CITE Crédit Impôt Transition Energétique) l' Eco-prêt à taux zéro, des aides de l’ANAH, la TVA à taux réduit ;
    Mais dans certains cas, il est également possible de bénéficier d’aides spécifiques mises en place par les collectivités (région, département, collectivités locales …)
     
    Pour connaître l’ensemble des ces aides, contacter le conseiller Info énergie le plus proche de chez vous.
     

     


  • Est-ce vraiment économique ?
     
    Quelle que soit la région, le recours au solaire thermique est source d’économie. Bien sûr le taux d’économie d’énergie (de 30 à 50%) sera plus élevé dans le sud que dans le nord, mais les besoins étant différents, la quantité d’énergie économisée peut être plus importante au nord qu’au sud. De plus, vous éviterez le rejet de CO2 dans l’atmosphère et contribuerez ainsi à l’amélioration de la qualité de l’air.
     
     

Plus d'infos

Organismes à consulter :

  • l’Agence locale de l'énergie ou l’espace info énergie (EIE) de proximité

  • le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de votre département

  • le STAP de votre département

Sites de référence : 
 
 

Adresses utiles

Partager