ABÉCÉDAIRE DU PARTICULIER

Les CAUE d’Ile-de-France proposent une série de fiches thématiques pour répondre aux questions des particuliers en matière d’architecture, de construction, d’urbanisme et d’environnement. Ces documents n’ont pas valeur de conseil juridique. Pour y accéder, tapez un mot-clé ou cherchez dans la liste.

Radon

Fiche mise à jour le 26/09/2018

DÉFINITION

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il provient de la dégradation de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre, en particulier dans les roches granitiques et volcaniques. La diffusion se fait par l’eau et/ou par l’air et peut ainsi atteindre des concentrations élevées à l’intérieur des bâtiments. Devant les risques qu’il présente pour la santé, les pouvoirs publics ont établi des recommandations et fixé des seuils de concentration à ne pas dépasser.

 

QUESTION/RÉPONSE


Est-ce que toutes les régions françaises sont exposées ?

La concentration de radon varie selon la nature des sols et les conditions météorologiques. Les régions les plus touchées sont le Massif central, les Vosges, la Bretagne et la Corse. Les sols sédimentaires de l'Ile-de-France en font une région moins exposée. Afin d'améliorer la prise en compte du risque radon un zonage du territoire national a été établi (arrêté du 27 juin 2018). Dans les zones à potentiel radon, un dépistage est obligatoire dans certaines catégories d'établissements recevant du public (ERP), crèches et écoles maternelles et dans les lieux de travail. De plus, dans les zones à potentiel radon significatif, le bailleur ou le vendeur ont désormais l'obligation de communiquer l'information sur le risque radon.


Que faire si vous vous trouvez dans une zone à risque?

Faire réaliser une mesure de la concentration en radon est un acte peu onéreux. Un dosimètre permet d'enregistrer les désintégrations radioactives des atomes du radon, la mesure s'exprime en Becquerel par mètre cube (bq/m3). On peut envisager des actions simples (aération) à partir du seuil de 400 bq/m3, au-delà de 1000 bq/m3, des mesures correctrices doivent être mises en place rapidement.



A qui faire appel pour mesurer le radon?

Pour les établissements accueillant du public, il est recommandé de faire appel à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), spécialiste de ces mesures.
Pour les particuliers, un simple dosimètre radon suffit. Il convient d'effectuer ces mesures pendant une durée assez longue (3 mois) et de préférence à une saison où les fenêtre restent fermées.



Quelles mesures prendre pour réduire les concentrations de radon dans les habitations ?

La première solution simple consiste à améliorer le renouvellement de l'air intérieur, en aérant les pièces ou en installant un système de ventilation mécanique. Des solutions techniques pour lutter contre la pénétration du radon à l'intérieur des bâtiments ont été élaborées par le CSTB*, elles consistent à réduire les voies d'entrée (fissures, canalisations,...) et à inverser les rapports de pressions entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment.


RÈGLEMENTATION

Textes législatifs et réglementaires

  • Articles L1333-10 et R1333-15 à R1333-16 du Code de la santé publique
  • Arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux modalités de gestion du risque lié au radon dans les lieux ouverts au public relatif aux modalités de gestion du risque lié au radon dans les lieux ouverts au public
  • Arrêté du 14 avril 2006 relatif aux conditions d'agrément d'organismes habilités à procéder aux mesures d'activité volumique du radon dans les lieux ouverts au public
  • Arrêté du 27 juin 2018 portant délimitation des zones à potentiel radon sur le territoire national



PLUS D’INFORMATIONS

Organismes à consulter :

  • la DDT (Direction départementale du territoire) de votre département

  • la Délégation territoriale de l'ARS de votre département

  • l'IRSN Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Sites de référence :


ADRESSES UTILES